cadavéreux

cadavéreux

cadavéreux, euse [ kadaverø, øz ] adj.
• 1546; lat. cadaverosus, de cadaver « cadavre »
Littér. Qui tient du cadavre. Teint cadavéreux. cadavérique.

cadavéreux, cadavéreuse adjectif (latin cadaverosus) Qui rappelle le cadavre ; cadavérique : Teint cadavéreux.cadavéreux, cadavéreuse (difficultés) adjectif (latin cadaverosus) Sens 1. Cadavéreux = qui évoque un cadavre. Un visage cadavéreux. 2. Cadavérique = propre au cadavre. Remarque Dans l'expression non surveillée, cadavérique est fréquemment employé au sens de cadavéreux : elle travaille trop, elle ne sort jamais, elle a un teint cadavérique. Recommandation Dans l'expression soignée, utiliser chacun de ces deux adjectifs dans son sens strict : tu as l'air fatigué, tu as un teint cadavéreux ; la rigidité cadavérique. ● cadavéreux, cadavéreuse (synonymes) adjectif (latin cadaverosus) Qui rappelle le cadavre ; cadavérique
Synonymes :
- cadavérique
- plombé
Contraires :
- coloré
- éclatant
- rosé

cadavéreux, euse
adj. Qui tient du cadavre. Un teint cadavéreux.

⇒CADAVÉREUX, EUSE, adj.
A.— Vieilli. Qui est propre à un cadavre. Dissolution cadavéreuse (MICHELET, L'Oiseau, 1856, p. 292); vers cadavéreux (CHÉNIER, Ïambes, 1794, p. 278).
B.— [En parlant d'une pers., de son corps ou d'un attribut physique d'une pers. : aspect, mine, teint, etc.] Qui a l'aspect d'un cadavre, qui fait penser à un cadavre. Visage cadavéreux; air, aspect cadavéreux; lividité, pâleur cadavéreuse; maigreur cadavéreuse. Cf. cadavérique B. Le visage se décolore et devient terreux et cadavéreux (GEOFFROY, Manuel de méd. pratique, 1800, p. 157).
P. métaph. [En parlant d'une chose concr. ou abstr.] Là où il n'y a pas de morts, la terre elle-même est cadavéreuse (BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 295) :
Une littérature cadavéreuse et infecte, qui n'avait que la forme, mais une forme hideuse, commença d'arroser d'un sang fétide tous les monstres de la nature.
MUSSET, La Confession d'un enfant du siècle, 1836, p. 20.
Emploi subst.
1. Au sing. ou au plur. Personne dont l'aspect rappelle un cadavre. Eux, les martyrisés, eux, les cadavéreux,/Comme ils doivent souffrir de ce contraste affreux (M. ROLLINAT, Les Névroses, 1883, p. 365).
2. Au sing., emploi neutre. Genre funèbre et macabre dans les œuvres d'art, les ouvrages de l'esprit. J'ai inventé le funèbre, le cadavéreux, et j'y fais fureur (SCRIBE, La Camaraderie, 1837, I, 8, p. 258).
PRONONC. :[], fém. [-ø:z]. Pour MART. Comment prononce 1913, p. 33 : ,,[Les] a toniques fermés [post.] devenus atones par suite de la flexion, de la dérivation ou de la compo sition`` tendent à devenir ant., et ce à mesure que croît la distance à la tonique, ,,les a de barricade, de grasseyer, de damnation, de fabuliste, de cadavéreux sont même tout à fait ouverts`` (Ibid., p. 34).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1546 (RAB., Tiers Liv., XLVIII dans GDF. Compl.).
Empr. au lat. cadaverosus « id. » (dep. Térence dans TLL s.v., 15, 22).
STAT. — Fréq. abs. littér. :34.
BBG. — GOHIN 1903, p. 342. — SIGURS 1963/64, p. 54.

cadavéreux, euse [kadaveʀø, øz] adj.
ÉTYM. 1546, Rabelais; lat. cadaverosus, de cadaver « cadavre ».
Littér. (ou style soutenu). Qui tient du cadavre. || Odeur cadavéreuse. || Teint cadavéreux. Cadavérique.
1 (…) son père et sa mère l'avaient obtenu dans leur vieillesse, et il (le cousin Pons) portait les stigmates de cette naissance hors de saison sur son teint cadavéreux qui semblait avoir été contracté dans le bocal d'esprit-de-vin où la science conserve certains fœtus extraordinaires.
Balzac, le Cousin Pons, Pl., t. VI, p. 536.
2 Elle a, en ce moment, quelque chose de bouleversé qui ne l'embellit pas. Elle est d'une pâleur cadavéreuse.
Louise Michel, la Misère, t. II, p. 341.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cadavéreux — cadavéreux, euse (ka da vé reû, reû z ) adj. Qui tient du cadavre. Un teint cadavéreux. •   Si les corps exhalent une odeur cadavéreuse, on a une preuve infaillible de la mort, BUFF. De la vieillesse et de la mort.    Fig. •   Il est peu de ces… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CADAVÉREUX — EUSE. adj. Qui tient du cadavre. Il a le teint cadavéreux. Une odeur cadavéreuse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CADAVÉREUX, EUSE — adj. Qui tient du cadavre. Il a le teint cadavéreux. Une odeur cadavéreuse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cadavéreuse — ● cadavéreux, cadavéreuse adjectif (latin cadaverosus) Qui rappelle le cadavre ; cadavérique : Teint cadavéreux. ● cadavéreux, cadavéreuse (difficultés) adjectif (latin cadaverosus) …   Encyclopédie Universelle

  • cadavérique — [ kadaverik ] adj. • 1787; de cadavre ♦ Propre au cadavre. Rigidité, odeur cadavérique. Qui rappelle un cadavre. Lividité, pâleur cadavérique. ⇒ cadavéreux. ● cadavérique adjectif (de cadavre) Relatif au cadavre : Rigidité cadavérique. Qui… …   Encyclopédie Universelle

  • cadavre — [ kadavr ] n. m. • XVIe var. cadaver; lat. cadaver 1 ♦ Corps mort, surtout en parlant de l homme et des gros animaux. (REM. Ce mot est brutal et on lui préfère souvent corps.) ⇒ corps, dépouille, fam. macchabée, 3. mort. La lividité, la rigidité… …   Encyclopédie Universelle

  • décharnement — ● décharnement nom masculin Littéraire. État de quelqu un qui est décharné ; maigreur extrême. décharnement n. m. état d amaigrissement extrême. ⇒DÉCHARNEMENT, subst. masc. État de ce qui est décharné. A. [En parlant d une pers., d un animal, ou… …   Encyclopédie Universelle

  • PILON (G.) — Germain Pilon, fut avec Jean Goujon, le plus grand sculpteur de la Renaissance française. Dans son œuvre, qui plonge ses racines dans la sculpture médiévale française, mais dont le style a subi l’influence décisive de l’art des Italiens de… …   Encyclopédie Universelle

  • abricot — [ abriko ] n. m. • aubercot 1512; catalan albercoc, de l ar. al barquq, d orig. gr. 1 ♦ Fruit de l abricotier, à noyau, à chair et peau jaune orangé. Abricots frais, secs. Confiture, compote, jus d abricots. Pêche abricot. 2 ♦ Couleur jaune… …   Encyclopédie Universelle

  • teint — 1. teint [ tɛ̃ ] n. m. • taint v. 1160; p. p. subst. de teindre 1 ♦ Manière de teindre, couleur obtenue par la teinture (dans les expr.) Tissu bon teint, grand teint, dont la teinture résiste au lavage et à la lumière. Fig. et plais. BON TEINT,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”